Trouver la solution soi-même

En raison des mesures prises par le gouvernement,  la commission fédérale de médiation privilégie le télétravail et vous invitons à nous envoyer un courriel (secr.Bemiddelingscommissie@just.fgov.be)  pour être recontacté par téléphone, le cas échéant.

Le site web du CFM est actuellement ‘en construction’. Pour toute information ou questions, veuillez nous contacter par courriel : secr.bemiddelingscommissie@just.fgov.be.

Si vous voulez contacter un médiateur agréé pour résoudre votre conflit, nous vous invitons à consulter notre site web: http://www.cfm-fbc.be/fr/trouver-un-mediateur.

 

A côté du prix et la rapidité, il y a encore une bonne raison pourquoi beaucoup de clients sont content de la médiation. Les  gens n’ont pas le sentiment qu’ils doivent mettre leur sort aux mains d’un tiers, qui a bien dormis ou non ce jour là. Finalement ils tiennent en médiation eux-mêmes le jeu en mains.

La qualité: le médiateur proposé dans le cadre d’une médiation judiciaire ou volontaire a suivi des formations et est agréé par la Commission Fédérale de Médiation instituée auprès du Service Public Fédéral Justice. Préserve les liens entre les parties Dans une médiation, il s’agit moins de déterminer quelle partie a raison que de trouver une solution acceptable pour les parties, afin que chacune en ressorte satisfaite. Le médiateur s’affaire donc à instaurer un climat positif qui permet des échanges fructueux et constructifs.

L’efficacité: un bon accord est celui qui est établi sur des bases saines, loyales et équilibrées. Ces prémisses permettront à l’accord d’être respecté dans le temps. L’accord fait la loi des parties et celles-ci peuvent lui conférer une force exécutoire. L’absence de rigidité: la pierre angulaire du processus est son caractère éminemment volontaire. Sa solidité réside dans un devoir de confidentialité partagé.

Vous avez compris que le concept Médiation est presque synonyme de Liberté : liberté de faire ou de ne pas faire, liberté d’arrêter la médiation à tout moment, liberté de parler, liberté d’exprimer le tréfonds de sa pensée: c’est une situation où on a la certitude de pouvoir s’exprimer, la certitude d’être écouté, de ne pas être manipulé. En un mot, c’est l’endroit où je pourrai goûter à la saveur de mon libre arbitre.

  1. La maitrise du processus: les parties sont libres d’interrompre le processus à tout moment
  2. Le contrôle du résultat: la solution est un accord sur mesure conclu par les parties elles-mêmes, assistées le cas échéant de leurs conseils (avocat ou délégué syndical)
  3. Contrairement à une demande en justice où l’accent est généralement mis sur le droit et les points qui opposent les parties et où chacune tente de convaincre le juge de la justesse de ses prétentions, la médiation est un processus souple qui met l’accent sur les points consensuels et surtout sur les intérêts et les besoins respectifs des parties
  4. En médiation, les parties n’ont pas à convaincre le médiateur du bien-fondé de leur position. Les solutions qui sont explorées au cours du processus de médiation tiennent davantage compte de la situation vécue par les parties et visent à ce que le résultat les satisfasse